Connaissances


Entomologie

A
B
C

A – Papillons de jour 
Les papillons de jour sont d’excellents bioindicateurs de notre environnement cultivé, en particulier pour les prairies. L’Alexanor, une espèce colonisant les habitats pionniers et gravement menacée en France, a été introduite en Valais à des fins conservatoires. Le suivi d’une nouvelle espèce garde tout son sens pour connaître son extension, son impact.

Alexanor © H. Gerber

B – Criquets, sauterelles, grillons
Les criquets, sauterelles et grillons sont les meilleurs indicateurs de la structure et de l’offre en nourriture (pour les oiseaux) d’une prairie ou d’un pâturage. Les orthoptères restent difficiles à déterminer, car les couleurs varient beaucoup et les aberrations chromatiques sont fréquentes. Le recours au chant s’avère indispensable.

Phanéroptère

Criquet avec couleur aberrante

C – Libellules
Les libellules colonisent différents types de points d’eau. Les plans d’eau réaménagés sont rapidement colonisés par les espèces ubiquistes (très répandues). Pour d’autres libellules, il faut des suintements, des ruisseaux avec des cuvettes, des eaux calmes (lônes). Les espèces les plus rares sont celles inféodées aux habitats pionniers, souvent éphémères.

Caloptéryx

Oiseaux

Oiseaux
Les oiseaux sont parmi les vertébrés les mieux connus du point de vue de leurs exigences écologiques et de leur distribution. Ils fonctionnent souvent comme espèces ombrelles (l’adaptation de leur habitat pour leur sauvegarde permet de protéger un grand nombre d’autres espèces). Certains nichent dans les haies et se nourrissent au sol. Ils sont donc très utiles pour évaluer le fonctionnement de divers habitats.

Gélinotte

Amphibiens & Reptiles

A
B

Amphibiens & Reptiles
Les grenouilles et les serpents ont des besoins spécialisés pour survivre. Ils intègrent des structures très spécifiques pour la reproduction. Victimes du «propre en ordre» helvétique, les reptiles (lutte contre les souris) et les batraciens (lutte contre les insectes) méritent notre attention pour les services écosystémiques qu’ils nous rendent.

© P. Lesage

Crapauds sonneurs © P. Lesage

Lézards verts © P. Lesage

Botanique

Botanique
La qualité fourragère et écologique d’une prairie peut facilement être évaluée à l’aide de quelques plantes indicatrices. La flore des cultures de céréales est une des plus spécialisées et des plus menacée de Suisse. La communication autour des ces joyaux permettrait de mieux les faire connaître et d’œuvrer pour leur conservation in situ ou dans les jardins de particuliers.

Adonis d’été

Faune

A
B

A – Grande faune
A côté du gibier, la grande faune se compose d’espèces ayant amorcé un retour chez nous ainsi que de nouveaux arrivants, parfois indésirables. Leur suivi fait recours aux pièges photographiques, une méthode incontournable pour ces espèces nocturnes discrètes.

Loutre

B – Chauves-souris
Les colonies de chauves-souris ainsi que leurs quartiers d’hibernation ont fait l’objet de nombreuses mesures de protection. La gestion ciblée de leurs terrains de chasse à proximité des colonies de reproduction devrait être mieux soutenue.

Barbastelle